Skip to main content
M’abonner au fil RSS

e-404 (Tours de téléphonie cellulaire)

42e législature
Lancée par Kristin Morrison de Caledon (Ontario) le 17 juin 2016 à 9 h 10 (HAE)
mots-clés
Écoles
Radiofréquences
Rayonnement électromagnétique
Santé
Tours de téléphonie cellulaire
Réponse du gouvernement déposée

Pétition au gouvernement du Canada

Attendu que :
  • Les tours de téléphonie émettent des radiofréquences et des rayonnements hyperfréquences classés par l’Organisation mondiale de la santé dans le groupe 2B (agents cancérogènes possibles);
  • Contrairement aux autres agents cancérogènes de cette catégorie comme le chloroforme, les émissions des tours de téléphonie irradient les humains de manière constante;
  • Des études menées au Brésil, en Israël et en Allemagne montrant que le taux de cancer est de plus de 40 fois plus élevés chez les personnes se trouvant à 400 mètres d’une tour de téléphonie par rapport à une personne se trouvant à plus de 1 000 mètres;
  • Il a été prouvé par la communauté scientifique que les enfants sont plus vulnérables aux effets de l’exposition aux radiofréquences et au rayonnement hyperfréquence en raison de la minceur de leur crâne et de leur cerveau en développement. Aucune loi n’empêche l’installation de tours de téléphonie à proximité d’une école;
  • Un sondage effectué par la firme Nanos indique que 60 % des Canadiens sont inquiets ou légèrement inquiets en ce qui concerne les effets possibles des fréquences électromagnétiques sur la santé. Les téléphones cellulaires et les tours de téléphonie étaient les deux sources de fréquences électromagnétiques inquiétant le plus les Canadiens; and
  • Industrie Canada ne fait pas de suivi des émissions une fois que les tours de téléphonie/les antennes sont approuvés, c’est-à-dire que personne ne mesure la quantité de radiation lorsque des antennes sont ajoutées à ces disposotofs.
Nous soussignés, résidents du Canada , prions le gouvernement du Canada
1. D’appliquer le principe du niveau le plus faible qu’il soit raisonnablement possible d’atteindre (ALARA) en ce qui concerne l’exposition aux radiofréquences et au rayonnement hyperfréquence.
2. De veiller à ce que les antennes cellulaires et les tours de téléphonie soient installés à distance des écoles et d’autres secteurs vulnérables.
3. D’assurer un suivi continu pendant et après l’installation des antennes cellulaires et des tours de téléphonie pour assurer qu’elles émettent le niveau de rayonnement le plus bas possible.
Dufferin—Caledon
Conservateur
Ontario
Pétition présentée à la Chambre des communes le 26 octobre 2016
Réponse du gouvernement déposée le 9 décembre 2016
Ouverte pour signature : 17 juin 2016 à 9 h 10 (HAE)
Fermée pour signature : 15 octobre 2016 à 9 h 10 (HAE)
Province / Territoire
Signatures
Alberta
49
Colombie-Britannique
337
Île-du-Prince-Édouard
3
Manitoba
18
Nouveau-Brunswick
3
Nouvelle-Écosse
8
Ontario
360
Québec
579
Saskatchewan
6
Yukon
1
Autres pays
5
Avis relatif aux pétitions électroniques